25 août 2021

Van Cleef & Arpels renforce son lien historique avec la danse

Un des bijoux emblématiques du joaillier est le clip-ballerine apparu au début des années 40. Au-delà des créations joaillières et horlogères, Van Cleef & Arpels a ensuite collaboré avec Balanchine et plus récemment avec Benjamin Millepied. Aujourd’hui, Nicolas Bos, président de la maison, va plus loin avec un programme de mécénat « multifacettes » pour « soutenir l’héritage chorégraphique, accompagner la création contemporaine et faire connaître cet univers artistique au plus grand nombre ». Dans le même esprit de son soutien à L’École des Arts Joailliers, à une différence près : il n’y a plus de lien avec le bijou. L’acmé de ce programme baptisé « Dance Reflections by Van Cleef & Arpels », dirigé par Serge Laurent (ex du centre Pompidou) : un festival annuel en partenariat avec la Tate ou encore le Royal Opéra. Le premier à Londres, en avril 2022, présentera 18 œuvres des années 70 à nos jours, d’artistes connus ou non.

  • Affiche du premier festival "Dance Reflexion by Van Cleef & Arpels" à Londres, en avril 2022

  • Hearts & Arrows Photo Joe Gato

  • Depuis 2012, Van Cleef & Arpels soutient la compagnie L.A. Dance Project fondée par Benjamin Millepied

  • All Around Mette Ingvartsen and Will Guthrie Photo © Marc Domage

  • Van Cleef & Arpels - Clips en dentelle d'or - 1984

  • Pierre Arpels, Suzanne Farrell et George Balanchine - Vers 1976 / Clip ballerine en or et diamants

  • Van Cleef & Arpels - Clips-ballerines en or et diamants, collection "Figures féminines"

  • Van Cleef & Arpels - Clips-ballerines, collection haute joaillerie "Les Quatre Contes de Grimm" - 2018

  • Van Cleef & Arpels - Clips-ballerines, collection haute joaillerie "Bals de Légende" - 2011

  • Van Cleef & Arpels - Poudrier "Raymonda" en or et diamants - 1945

  • Nicolas Bos, président de Van Cleef & arles et Serge Laurent, directeur du programme "Dance Reflexion"

Articles les plus lus

Renard Bijoux, l’émotion du quotidien

On perçoit dans les bijoux de Véronique Renard l’authenticité, l’émotion liée aux petits riens du quotidien, le travail fait main…

Repossi x Mapplethorpe

Gaia Repossi, directrice artistique de la marque fondée par son père (aujourd’hui propriété de LVMH), a imaginé une collection de bijoux inspirée de...

Diamants de synthèse sur or noir chez DFLY

Philippe Airaud, designer de DFLY, décline le modèle « Oddity » en or noir, les diamants restent sertis dans de l’or jaune. Magnifique.

La chevalière personnalisable de Stamped

Avec Stamped, Magda Benmlih livre une nouvelle belle interprétation de la chevalière personnalisable en 3 semaines.

Messages personnels: les acrostiches de Chaumet

En accord avec l’histoire de chacun, Chaumet décline le bracelet acrostiche dont la succession d’initiales de chaque pierre forme un message.

Yasuki Hiramatsu aux enchères, une première

Par Marie-Laure Cassius-Duranton. Dans les ventes aux enchères, on ne trouve pas que des bijoux ayant appartenus à nos ancêtres : trois bijoux de Yasuki...