Style

13 mai 2022

3 raisons de s’offrir la « 222 » de Vacheron Constantin

Si je devais m’offrir une montre présentée au salon Watches & Wonders 2022, ça serait la réédition de la « 222 » créée en 1977, pour à l’époque célébrer les 222 ans de Vacheron Constantin.

Par Sandrine Merle.

 

 

« 222 », simplicité du design seventies

Cette montre en or, réédition quasi identique du modèle de 1977 « Jumbo » (37mm), est pile dans l’air du temps. Designée par le jeune Jörg Hysek (qui vient de chez Rolex), elle est, à cette époque, l’une des premières montres sport-chic. Autrement dit, elle a une silhouette raffinée et robuste à la fois, élégante en toute circonstances. Avec ses lignes extrêmement pures, elle est pensée genderless dès l’origine. Son boîtier monobloc en forme de tonneau est, lui, intégré au bracelet. « Techniquement elle est ultra basique, composée de trois plaques assemblées par des vis traversantes », résume l’expert Vincent Daveau.

 

« 222 », une montre encore peu connue

Contrairement à la « Royal Oak » d’Audemars Piguet et à la « Nautilus » de Patek Philippe créées à la même époque, la « 222 » n’a pas été vue et revue : la manufacture a en effet stoppé sa production 7 ans plus tard. Rappelons qu’à ce moment-là, l’horlogerie suisse était en plein marasme, elle subissait, entre autres, l’arrivée du quartz. Sur le marché du vintage, on n’en trouve donc pas plus de 520 exemplaires en version acier, moins de 150 en version or et pareil en version or/acier.

 

« 222 », le parfait produit de placement

« Tout cela fait de cette montre à 62 000 euros un produit parfait de placement, elle va garder sa valeur voire en gagner », explique Vincent Daveau. Selon lui, elle est calibrée pour cette nouvelle clientèle de collectionneurs officiant dans la finance et les start-ups. Pour Pierre Gisclard, fondateur de thewatchobserver, « elle est tout simplement parfaite ». Comme les listes d’attente pour obtenir une « Nautilus » ou une « Royal Oak » sont interminables (il y a des années d’attente), la voie est libre pour la « 222 ».

 

Article relatif à ce sujet :

Watches & Wonders, les complications pour tous

Articles les plus lus

Watches & Wonders 2022, les complications pour tous

À Watches & Wonders, la haute horlogerie a proposé des designs plus contemporains et des twists créatifs parfois teintés d’humour et de poésie. De...

Les pièces marquantes de la Jewelry Week - Paris, Janvier 2022

Cartier, Boucheron, Louis Vuitton… Pendant la semaine de la couture, les maisons ont présenté leur collection de haute joaillerie. Voici les masterpieces,...

Rouvenat, une mystérieuse disparition…

Pendant le Second Empire, Léon Rouvenat fut un fleuron de la joaillerie française. Et malgré son talent, il a sombré dans l’oubli.

« Cartier et les Arts de l’Islam », dans les pas de Louis Cartier…

En 1900, Louis a 25 ans : représentant de la 3e génération, il vient d’entrer dans la maison familiale récemment installée rue de la Paix…

Les incroyables et merveilleux bijoux d'EGONlab

Le leitmotiv de ce label est d’abolir les frontières entre le masculin et le féminin comme l’illustrent entre autres, la jupe sur le pantalon et le...

Bijoux de doigts, quand les bagues mutent...

Notre corps peut être de plus en plus facilement modifié. Avec ces ornements de doigts, les designers de bijoux malmènent les frontières entre le...