Mon agenda

03 mars 2021

Vente Aguttes, éloge des bijoux non signés

Dans un bijou, la signature ne fait pas tout ! Les pièces anonymes, souvent uniques, réservent de très belles surprises comme celles-ci sélectionnées dans la prochaine vente Aguttes.

Par Sandrine Merle.

 

 

« Sur des bijoux, la gravure Cartier, Van Cleef ou encore René Lalique est la reconnaissance d’un style et le gage d’une remarquable exécution. Mais cela n’implique pas qu’eux seuls aient ces qualités », explique Philippine Dupré La Tour, directrice associée et experte de la maison Aguttes. Avis aux plus audacieux : faites vous confiance, cherchez la pièce que personne d’autre n’aura, celle à la beauté atypique ou emblématique d’une époque. Et ne fuyez pas l’imperfection qui peut conférer un charme fou. Comme je les aime particulièrement, j’en ai sélectionné une petite dizaine dans la prochaine vente Aguttes.

 

Broche nœud

La réalisation est superbe, le travail en volume des liens en argent noirci (oxydé avec le temps) restitue un gracieux mouvement. Les boucles délicates qui se déploient dans l’espace, semblent prêtes à se délier. Sur un bijou du XIXe siècle comme celui-ci, inutile de chercher la signature : les joailliers ne commencent à apposer leur nom qu’au début du XXe siècle.

 

Épingle épée du XIXe siècle

À côté des diamants, ce n’est ni un saphir, ni un rubis mais probablement du verre monté sur paillon. Peu importe aux collectionneurs (nombreux à être piqués de ce bijou) car ce motif épée est rare ! « Elle m’évoque un bijou sentimental empreint d’histoires de famille remontant au Moyen-Âge », note Philippine Dupré La Tour.

 

Bracelet en or et perles

Bel anachronisme : la monture en or du XIXe siècle est décorée de perles de culture qui, à cette époque, n’existaient pas. Elles ont peut être remplacées des pièces de monnaie antiques alors très en vogue. Quand et pourquoi ? Mystère et incertitudes font partie de la beauté du bijou, véritable conversational piece.

 

Épingle tête de femme

Le motif, une tête de femme coiffée d’un diadème d’où s’échappe une chevelure ondulante, est typique de l’Art nouveau. Il faut regarder de près les détails joliment exécutés… La qualité en est d’ailleurs attestée par le poinçon de maître de l’atelier, Plisson et Hartz.

 

Paire de clips en diamants Art déco

Ces clips sont parfaitement représentatifs de l’Art déco, très prisé dans les enchères. Leur valeur tient au travail de la matière et du serti ainsi qu’à l’agencement des diamants multi tailles. Leur couleur homogène induit que ces pierres ont été sélectionnées dans le seul but de réaliser ce bijou. Quant à l’envers, il est aussi beau que l’endroit : ultime caractéristique d’une pièce de haute joaillerie.

 

Bague en diamants Art déco

Le diamant central légèrement teinté est transcendé par l’agencement superbe de l’entourage. Le regard se perd dans les feux des diamants tailles ancienne, baguette, brillant. De chaque côté, un demi-cylindre adoucit sa silhouette. Le poinçon de maître est difficile à identifier : est-ce un marteau ou le T de l’atelier Jean Bondt qui travaillait pour Lacloche et Boucheron ? Voici une belle enquête à mener dans les archives des joailliers !

 

Deux bracelets ceinture

Le bracelet ceinture, emblématique des années 50, connaît aujourd’hui un immense succès. La grâce de ces deux-là tient à l’équilibre entre les pleins et les vides, au travail de l’or mimant de la résille et du chevron retenus par une barrette de diamants ou une boucle en bouquet.

 

Bracelet en saphirs et diamants 

La façon dont sont maintenus les saphirs calibrés, sans le moindre métal apparent, évoque immédiatement la technique du serti Mystérieux brevetée par Van Cleef & Arpels. Et sa fluidité … « Ce bracelet probablement réalisé dans les années 80 permet d’accéder à une pièce de haute joaillerie », précise Philippine Dupré La tour. Le prix étant l’ultime atout du bijou non signé.

 

Aguttes, vente le 11 mars 2021

 

Articles relatifs à ce sujet :

Le poinçon en question

Les bijoux dans l’exposition « Alphonse Mucha »

Articles les plus lus

Trouver son solitaire diamant aux enchères

Et si vous cherchiez votre solitaire dans une des prochaines ventes aux enchères ?

Retourner au musée !

Les musées parisiens ré-ouvrent enfin. Nouvelle exposition ou prolongation, dédiée au bijou ou pas : voici en bref, celles que j’ai l’intention de...

"Une histoire (extra)ordinaire", l'exposition Chaumet

J’ai eu la chance de découvrir cette remarquable exposition en avant-première avec Jean-Marc Mansvelt directeur général de Chaumet. Nous avons...

Découvrir le rubis à L'École des Arts Joailliers avec Marie-Anne Bruschi

L’approche du cours est très intéressante car elle va bien au-delà : elle est transversale. J’y ai retrouvé beaucoup de mes centres d’intérêt :...

Enfin un livre sur Aldo Cipullo!

L’étroite collaboration avec Cartier est au centre de la vie d’Aldo Cipullo, dans tous les sens du terme : elle commence dix ans après son arrivée à...

"Découvrir le monde des pierres", un cours pour vos ados à L'École des Arts Joailliers

Les cours proposés par L’École des Arts Joailliers s’adressaient également à un jeune public entre 5 et 18 ans. J’ai assisté à celui intitulé...