Le saviez-vous ?

18 novembre 2022

Le Wing Shop de Noor Fares

Le bijou emblématique (mon préféré) de la créatrice Libanaise Noor Farès est la paire de boucles d’oreilles « Fly Me to the Moon ». Elle a déjà décliné ces ailes délicates, aériennes, contemporaines en turquoise, en agate, en jade, en lapis, etc. Il y a eu aussi celles en tye-and-dye, des merveilles. Sur son nouvel e-shop entièrement dédié aux boucles d’oreilles « Fly Me to the Moon », on peut personnaliser ces dernières. On les choisit en paire ou à l’unité. La monture est disponible en or (y compris 9 carats), colorisé ou pas, pavé ou non. Les ailes, quant à elles, se déclinent pour l’instant en œil de tigre, malachite, bambou imprimé rainbow, etc. À vous de jouer !

 

Article relatif à cet article :

Le Navratna de Noor Farès

Le bijou emblématique (mon préféré) de la créatrice Libanaise Noor Farès est la paire de boucles d’oreilles « Fly Me to the Moon ». Elle a déjà...

01 novembre 2022

Revoilà Rouvenat !

Presque deux siècles plus tard, quatre insiders (dont Marie Berthelon CEO et Sandrine de Laage, directrice artistique) ressuscitent Léon Rouvenat qui, sous le Second Empire, a marqué l’histoire de la joaillerie (cf « Rouvenat, une mystérieuse disparition »). Sur la base de deux motifs fondamentaux puisés dans les archives (la rosace et la pampille terminée en pointe), les valeurs positives initiées par Léon Rouvenat sont modernisées. Le Rouvenat du XXIe siècle n’utilise aujourd’hui que de l’or et des pierres précieuses déjà extraits. La part belle est faite au digital et à la personnalisation grâce à un configurateur exclusif très bien conçu : dans le e-shop, le client crée lui-même son bijou en choisissant sa pierre, sa chaîne, la finition de l’or, etc. Et à chaque étape, il a un aperçu du résultat. La maison intègre également la blockchain pour sécuriser chaque bijou. Rendez-vous à partir du 15 novembre au « 416 » (rue Saint Honoré) dans un lieu doté d’une grande verrière, rappelant la manufacture joaillière de Léon Rouvenat.

Presque deux siècles plus tard, quatre insiders (dont Marie Berthelon CEO et Sandrine de Laage, directrice artistique) ressuscitent Léon Rouvenat qui, sous le...

28 octobre 2022

205 000

Lors de la conférence organisée par le joaillier L’Or du Monde (pionnier dans l’utilisation d’or recyclé), l’association Systext a dressé un tableau apocalyptique de l’extraction de l’or. Le World Gold Council (grande instance officielle de l’or) estime que l’on a exploité, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, 205 000 tonnes d’or. Selon Systext, ces 205 000 tonnes tiendraient dans un cube de seulement 22 mètres de côté ! Recyclé, tout cet or serait amplement suffisant pour satisfaire les besoins des industries diverses et variées. Rappelons que la joaillerie utilise encore 55% de l’or extrait chaque année, ¼ étant réservé aux investissements et 12% aux réserves de banques centrales. La joaillerie utilise aussi 17% de l’argent et 22% du platine extraits. À suivre dans mon prochain article.

 

Image @ Systext

Lors de la conférence organisée par le joaillier L’Or du Monde (pionnier dans l’utilisation d’or recyclé), l’association Systext a dressé un tableau...

15 octobre 2022

Barrie x Goossens, médailles en cachemire

« Les Métiers d’Art » regroupe vingt-deux maisons d’art et manufactures rachetées par la maison Chanel depuis 1995. Deux d’entre elles ont croisé leurs savoir-faire : Barrie, fameuse pour ses cachemires et Goossens connue pour ses bijoux couture dorés de style antique. La médaille de Goossens, frappée des 12 signes du zodiaque, est au centre de cet « échange de signatures ». Dans le premier volet, elle reste identique : seuls les signes du zodiaque sont remplacés par les signes de reconnaissance de Barrie à savoir le chardon, le bandana, la rose et le lion. Dans le second volet de la collection, la médaille se métamorphose en motif du cachemire. Elle vient alors se placer au niveau de la poitrine sur un pull sans manche ou sur un foulard en pointe. Répétitif, le motif se déploie aussi sur la totalité du pull, du gilet ou de la mini-jupe. La médaille de l’audace ?

« Les Métiers d’Art » regroupe vingt-deux maisons d'art et manufactures rachetées par la maison Chanel depuis 1995. Deux d’entre elles ont croisé leurs...

25 septembre 2022

Mazarin, la nouvelle marque de Louise de Rothschild et Keagan Ramsamy

Contrairement à d’autres grands personnages liés à l’histoire de la joaillerie, le Cardinal Mazarin n’a pas été célébré par les marques. Et pourtant, c’est lui qui aurait transmis sa passion pour les diamants à Louis XIV en lui léguant les 18 spécimens extraordinaires de sa collection. Aujourd’hui, Louise de Rothschild et Keagan Ramsamy, deux passionnés de gemmologie, donnent son nom à leur toute nouvelle marque en or recyclé et diamants de synthèse. Mais hormis l’utilisation du diamant, aucune autre référence littérale à Mazarin. L’inspiration est contemporaine. Ils font la part belle à l’éléphant qui apparaît de face, très réaliste, sur une manchette en or jaune ou gris. La version stylisée représente une défense en or brossé qui s’enroule autour du poignet ou du doigt. Abstraite, c’est ma pièce préférée.

Contrairement à d’autres grands personnages liés à l’histoire de la joaillerie, le Cardinal Mazarin n’a pas été célébré par les marques. Et pourtant,...

02 septembre 2022

Une montre féminine de Michael Kors, première publicité sur Instagram

Instagram… Le réseau social n’a pas toujours été inondé de publicités au point de dégoûter ses utilisateurs comme le raconte le récent documentaire, passionnant, d’Arte intitulé Instagram : la foire aux vanités. En avril 2012, quand Mark Zuckerberg rachète Instagram pour $1 milliard, l’application compte alors 25 millions d’utilisateurs et aucune publicité. Elle ne génère pas encore de profit, elle perd même de l’argent ! Dix-huit mois plus tard, le jour où le réseau franchit les 150 millions d’utilisateurs, Mark Zuckerberg impose la publicité pour rentabiliser son acquisition. Il n’y a d’abord eu qu’un seul annonceur et une publicité par jour ! Le premier à oser y aller, en novembre 2013, fut Michael Kors pour promouvoir une montre. Le compte de la marque a alors gagné près de 34 000 followers en 18 heures. On connaît la suite…

Instagram... Le réseau social n’a pas toujours été inondé de publicités au point de dégoûter ses utilisateurs comme le raconte le récent documentaire,...

20 août 2022

La joaillerie de Balmain

La maison de couture Balmain a lancé sa première collection de joaillerie lors de la dernière jewelry week parisienne. Sans surprise, elle couvre une large gamme de prix (de €1 500 à plus de €30 000) et reprend les codes de la maison. Pour ce premier opus en or jaune, on retrouve le labyrinthe cher à Pierre Balmain et le blason de la maison, formé par la couronne et les deux lions encadrant une tsavorite rectangulaire. La résille précieuse, travaillée en or et onyx, évoque l’œuf Fabergé, inspiration forte pour Olivier Rousteing. Si ce dernier supervise bien sûr la création des bijoux, la maison s’appuie sur l’expertise d’Adorisa. Ce tout nouveau groupe fondé par deux professionnels aguerris (François Delage ex De Beers et Albert Ben Soussan ex Louis Vuitton joaillerie) accompagne les marques qui souhaitent entrer sur ce segment plus porteur et compétitif que jamais.

La maison de couture Balmain a lancé sa première collection de joaillerie lors de la dernière jewelry week parisienne. Sans surprise, elle couvre une large gamme...

01 août 2022

R5 Diamant, l'automobile rencontre la joaillerie

Pour les 50 ans de la mythique R5, commercialisée à 5 millions d’exemplaires entre 1972 et 1984, Renault édite un modèle Diamant, unique, en collaboration avec l’architecte d’intérieur Pierre Gonalons. Fasciné par l’univers de la haute joaillerie, ce français s’en inspire largement dans son travail : « on le retrouve dans la chaise Bouquet formée par un assemblage de branches en métal évoquant un bijou des années 40 ou dans les canapés esprit 70 pourvus de détails en laiton doré brossé », précise-t-il. Pour revenir à la R5 Diamant, électrique et hautement technologique, elle se décline dans un rose mélangé à des pigments dorés et recouvert d’un vernis givré. On dirait presque de l’émail… Phares et feux sont facettés comme des pierres précieuses. Les roues sont, elles, ornées, au centre, d’un « bijou » doré figurant le soleil tandis que volant et vide-poches se déclinent en marbre recyclé. Vente aux enchères de ce modèle Renault unique prévue à la fin de l’année.

 

Article relatif à ce sujet :

L’or passe à table !

Pour les 50 ans de la mythique R5, commercialisée à 5 millions d’exemplaires entre 1972 et 1984, Renault édite un modèle Diamant, unique, en collaboration avec...

22 juin 2022

Un bijou d’Anna Hu au Musée des Arts Décoratifs

Le Musée des Arts Décoratifs continue de s’ouvrir à la création contemporaine : une pièce de la créatrice Taïwanaise Anna Hu vient d’entrer dans la collection de la Galerie des Bijoux. Ce bracelet articulé ou plutôt ce bijou de main est composé de deux serpents, allégorie de l’Orient et de l’Occident. Chacun de leur côté, ils mordent dans un rond de nacre blanche et noire, symbole du yin et du yang. Très représentatif de son style riche et exubérant, il a été offert au Musée des Arts Décoratifs par sa propriétaire, amie et mécène d’Anna Hu, l’artiste Cindy Sherman. Ce bijou rejoint ainsi celui de sa compatriote Cindy Chao mais aussi ceux de Français comme Gilles Jonemann, Lorenz Baümer, Marie-Hélène de taillac, d’Italiens comme Giampaolo Babetto ou encore d’Australiens comme Carlier Makigawa et Robert Baines.

Le Musée des Arts Décoratifs continue de s’ouvrir à la création contemporaine : une pièce de la créatrice Taïwanaise Anna Hu vient d’entrer dans la...

27 avril 2022

Les ornements de nez dans l'exposition "Machu Picchu et les trésors du Pérou"

Que de somptueux ornements de nez dans cette exposition ! À pendeloques, en forme de crabe, en bimétal, arrondi, martelé… Accrochées à l’appendice nasal, ils vont seuls ou font partie de majestueuses parures. Leur taille est parfois si impressionnante que le visage disparaît presque ! « C’est dans les cultures pré-incas, un bijou important : en 2006, on en a découvert 42 dans la tombe de la Dame de Cao*, souveraine de la culture Moche. Mais à ce jour, il n’a fait encore l’objet d’aucune étude scientifique », précise Carole Fraresso, commissaire de l’exposition. Datant de plusieurs millénaires avant J.-C., ces ornements de nez font écho à une tendance du bijou ultra contemporain : les bijoux de face.

 

*Découvrez cette tombe lors du voyage au Pérou organisé avec Carole Fraresso et TFJP, en octobre prochain.

 

 

Que de somptueux ornements de nez dans cette exposition ! À pendeloques, en forme de crabe, en bimétal, arrondi, martelé… Accrochées à l’appendice nasal,...
  • Noor Fares - Jade, aventurine, turquoise, bamboo peint... Des ailes disponibles pour personnaliser ses "Fly Me To The Moon"

  • Noor Fares - Lapis-lazuli, jaspe océan, malachite... Ailes disponibles pour personnaliser ses "Fly Me To The Moon"

  • Noor Fares - Montures en or 18K ou 9K disponibles pour personnaliser ses "Fly Me To The Moon"

  • Noor Fares - Boucles d'oreilles en or 18K et ailes en bamboo peints : des ombinaisons possibles pour "Fly Me To The Moon"

  • Marie Berthelon CEO de Rouvenat / Sandrine de Laage, directrice artistique de Rouvenat

  • Rouvenat - Pendentifs "Jeton"

  • Rouvenat - Bague "Jeton"

  • Goossens x Barrie

  • Goossens x Barrie

  • Goossens x Barrie

  • Louise de Rothschild et Keagan Ramsamy, co-fondateurs de Mazarin

  • Mazarin - Manchette éléphant et bracelet "Eboris" en or recyclé et diamants de synthèse - €46 200 et €18 000

  • Mazarin - Bague éléphant en or recyclé et diamant de synthèse - €7 500

  • Mazarin - Collier "Eboris" en or recyclé et diamant de synthèse - €33 360

  • Balmain - Bracelet "Emblem" en or jaune, une tsavorite et diamants - €31 000

  • Balmain - Bague "Emblem" en or jaune, laque noire, diamants et une tsavorite - €17 500

  • Balmain - Collection "Labyrinth" en or jaune -Bracelet €6 500, pendentif €3 950, bague en diamants €3 950 € et €12 000

  • Balmain - Colliers "Emblem" en or, laque noire, boules d'onyx, une tsavorite - €21 000 et €17 000

  • R5 Diamant

  • R5 Diamant - Les phares facettés comme des pierres précieuses

  • R5 Diamant - Le bijou soleil au centre des pneus

  • R5 Diamant - Le volant en marbre recyclé rappelant le fauteuil de Pierre Gonalons

  • Anna Hu - Bracelet "Yin Yang" en or, diamants, diamants jaunes et diamants noirs, grenats, rubis, onyx, nacre

  • Anna Hu et Cindy Sherman

  • parures de la noblesse Chimu en argent - 1100-1470 après J.-C.

  • Parure de nez, culture chimu en argent - 1100-1470 après J.-C.

  • Nariguera en forme de crabe en or, culture mochica - 100-800 après J.-C. © Musée Larco, Lima-Pérou

  • Ornement de nez bimétallique en or et argent, culture Mochica - 100-800 après J.-C. © Musée Larco, Lima-Pérou

  • Ornement de nez en or et turquoise représentant un homme avec une corde, culture Mochica - 100-800 après J.-C. © Musée Larco, Lima-Pérou

  • Ornement de nez, culture Mochica - 100-800 après J.-C. © Musée Larco, Lima-Pérou

  • Ornement de nez en or, culture Mochica - 100-800 après J.-C. © Musée Larco, Lima-Pérou

  • Ornement de nez, culture Chimu en argent - 1100-1470 après J.-C.

Vivez l'effervescence de la joaillerie

Inscrivez-vous à la newsletter the french jewelry post

Subscribe