23 mai 2018

Les joailliers de l’U. A. M. au Centre Pompidou

L’exposition « U. A. M., une aventure moderne » présente parmi toutes les œuvres d’architectes, peintres ou encore décorateurs, une vingtaine de bijoux appartenant à la collection du Musée des Arts Décoratifs. En 1929, des créateurs dont Jean Desprès, Jean Fouquet, Gérard Sandoz et Raymond Templier adhèrent eux aussi à l’U. A. M. (Union des Artistes Modernes). Ils veulent aller vite, changer le monde et créer du neuf. En rupture avec les joailliers comme Boucheron ou Cartier, ces inventeurs du bijou moderne bannissent l’ornement inutile. Ils simplifient les lignes, s’inspirent de la machine, de la vitesse, des pièces mécaniques comme les écrous, boulons et roulement à billes. Pour créer des bijoux plus accessibles, ils utilisent des pierres moins coûteuses comme la citrine, l’améthyste ou la laque. Pourtant les joailliers ne vont réussir à toucher que des amateurs et une élite dont faisait partie le maharadja d’Indore. L’U. A. M. s’arrête en 1958.

 

« U. A. M., une aventure moderne », du 30 mai au 27 août 2018 au Centre Pompidou

À lire : « Raymond Templier – Le bijou moderne » de Laurence Mouillefarine et Véronique Ristelhueber,  Éditions Norma, 2005.

  • Gabriel Guévrékian, jardin de la villa Noailles - 1926-1928 Photo Thérèse Bonney © Courtesy Bancroft Library, Univ. of California / Raymond Templier, broche en platine, onyx, cristal dépoli, diamants - 1929 © MAD Paris/Jean Tholance

  • Raymond Templier - Etui à cigarettes en argent et laque, 1930 © MAD Paris/Jean Tholance

  • Jean Desprès - Collier en vermeil, vers 1937 © MAD Paris/Jean Tholance

  • Eileen Gray et Jean Badovici Villa E 1027, 1926-1929 © Editions Imbernon, Marseille, 2006

  • Jean Desprès - Bague en argent, 1930 © MAD Paris/Jean Tholance

  • Robert Delaunay - Manège de cochons, 1922 © Centre Pompidou, MNAM-CCI

  • Jean Fouquet - Bracelet en or, platine, diamants, améthystes et pierres de lune - 1937 © MAD Paris/Jean Tholance

  • Roger Parry, photomontage Sans titre - Vers 1929 © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Jean Fouquet, clip en or, laque et diamants - 1937 © MAD Paris/Jean Tholance

  • Raymond Templier - Bracelet en or, platine et diamants, 1937 / Bague en platine et diamants, 1937 © MAD Paris/Jean Tholance

  • A lire, la première monographie consacrée à Raymond Templier par Laurence Mouillefarine - Editions Norma

Articles les plus lus

Une montre féminine de Michael Kors, première publicité sur Instagram

Sur Instagram, il n’y a d’abord eu qu’un seul annonceur et une publicité par jour ! Le premier à oser y aller, en novembre 2013, fut Mickael Kors...

La joaillerie de Balmain

La maison de couture Balmain a lancé sa première collection de joaillerie. Sans surprise, elle couvre une large gamme de prix et reprend les codes de la...

R5 Diamant, l'automobile rencontre la joaillerie

Pour les 50 ans de la mythique R5, Renault édite un modèle Diamant, unique, en collaboration avec l’architecte d’intérieur Pierre Gonalons.

Un bijou d’Anna Hu au Musée des Arts Décoratifs

Le Musée des Arts Décoratifs continue sa politique d’acquisition de bijoux contemporains : une pièce de la créatrice Taïwanaise Anna Hu vient...

Les ornements de nez dans l'exposition "Machu Picchu et les trésors du Pérou"

À pendeloques, en forme de crabe, en bimétal, arrondi, martelé… Que de somptueux ornements de nez dans cette exposition « Machu Picchu et les...

Quand le bijou est-il entré au musée ?

Voir des bijoux dans les musées semble naturel mais ils en ont été absents jusqu’à la fin du XIXe siècle !