Mon agenda

04 décembre 2018

Découvrir l’art du bambou

En voyant l’exposition « Fendre l’air – L’art du bambou au Japon », j’ai immédiatement repensé aux bijoux de Tina Chow.

Par Sandrine Merle.

 

 

L’exposition du musée du quai Branly « Fendre l’air – Art du bambou au Japon » est consacrée aux paniers japonais en bambou. Les entrelacs de tiges, de jeu de pleins et de vides qui forment des tableaux abstraits sont magnifiques et d’une intemporalité surprenante. Notamment ceux de la collection Naej, merveilleusement photographiés par Bertrand Stark dans le livre « Baskets : Masterpieces of Japanese Bamboo Art 1850-2015 ».

 

Les bijoux de Tina Chow

Tina Chow, célèbre mannequin américain dont la mère était japonaise, s’est inspirée dans les années 80 de paniers similaires. Son père, un grand collectionneur d’objets en bambou, en proposait dans sa galerie « Bamboo House ». Les pierres polies (topaze, quartz, cristal de roche, etc.) choisies pour leurs vertus sont enchâssées dans des armatures en bambou tressées par le grand maître japonais, Shochikudo Kosuge. Sa pièce la plus connue, le bracelet « Kyoto » renferme 7 cristaux mobiles. Elle est aujourd’hui visible dans des musées comme celui des Arts Décoratifs (Paris).

 

Tina Chow par Naïla de Monbrison

A Paris, ses bijoux étaient vendus chez Naïla de Monbrison qui m’a raconté sa rencontre avec Tina Chow : « le jour de l’inauguration de ma galerie en décembre 1987, il y avait un monde fou. Tina Chow est arrivée avec le photographe David Seidner. Elle avait un charme incroyable. Elle m’a montré deux de ses bijoux et quelques mois plus tard, je lui ai consacré ma première exposition. Elle avait suspendu des bambous partout dans la galerie. L’ambiance était inattendue, féérique… C’est vraiment ce qui m’a lancée. »

 

« Fendre l’air – L’art du bambou au Japon » au musée du Quai Branly – Jusqu’au 07 avril 2019

 

Image en bannière © Bertrand Stark

 

Articles relatifs à ce sujet :

Le Japon d’Elsa Peretti

10 bijoux japonisants

Articles les plus lus

Découvrir le rubis à L'École des Arts Joailliers avec Marie-Anne Bruschi

L’approche du cours est très intéressante car elle va bien au-delà : elle est transversale. J’y ai retrouvé beaucoup de mes centres d’intérêt :...

Enfin un livre sur Aldo Cipullo!

L’étroite collaboration avec Cartier est au centre de la vie d’Aldo Cipullo, dans tous les sens du terme : elle commence dix ans après son arrivée à...

"Découvrir le monde des pierres", un cours pour vos ados à L'École des Arts Joailliers

Les cours proposés par L’École des Arts Joailliers s’adressaient également à un jeune public entre 5 et 18 ans. J’ai assisté à celui intitulé...

Vente Aguttes, éloge des bijoux non signés

Dans un bijou, la signature ne fait pas tout ! J’aime particulièrement ceux qui ne sont pas signés comme cette petite dizaine sélectionnée dans la...

Si le Père Noël était un chic type...

Si le Père Noël était un chic type, il m’offrirait un diamant rose d’Argyle, un itinéraire joaillier au Pérou, un « Tutti Frutti » de Cartier...

À lire, "Jean Dunand" aux Éditions Norma

Dans ce livre « Jean Dunand » des Éditions Norma, Félix et Amélie Marcilhac proposent une première : un répertoire d’une cinquantaine de bijoux.