Itinéraires joailliers

14 octobre 2015

« Trésors de la Terre » à la galerie de Minéralogie

Partiellement rouverte, la Galerie de Minéralogie propose une randonnée onirique parmi des spécimens d’une incroyable beauté.

Par Sandrine Merle.

 

 

La collection du musée d’Histoire Naturelle de Paris est l’une des plus importantes au monde, fruit de trois siècles d’acquisitions, de donations royales ou anonymes avec 460 000 pierres dont 600 présentées ici.

 

La galerie de Minéralogie

Tout commence par une forêt de cristaux géants évoquant les entrailles de la Terre où ils sont nés il y a des milliards d’années… Ici une améthyste, là un cristal de roche où le regard se perd au gré des inclusions, ces défauts figurant d’étranges fractures, voiles et autres nuages. Dans les vitrines, des staurotides, des quartz fantômes, des labradorites, des dioptases formés par la réunion de hasards orchestrés par la nature et qui s’apparentent à un travail d’artiste. Dans ce registre, il ne faut pas manquer les sublimes agates de la collection Roger Caillois : des merveilles caractérisées par des strates plus ou moins foncées s’organisant en courbes algébriques évoquant de l’écorce, un phénomène acoustique, un paysage.

 

Les Joyaux de la Couronne de France

Des pierres taillées, ayant appartenu aux Joyaux de la Couronne de France, font le pont entre minéralogie et joaillerie. Sont présentés, le grand saphir de Louis XIV de 135,7 carats ou encore le moulage en plomb, c’est-à-dire l’empreinte, du mythique diamant bleu ornant la toison d’or de Louis XIV et disparu depuis 1792. François Farges, le chercheur et scientifique qui l’a découvert, explique : « Ce moulage a été l’indice crucial dans l’enquête que j’ai menée afin de prouver que le diamant bleu est en fait le mythique Hope, exposé au Smithsonian Museum de Washington. »

 

Une visite à poursuivre aux États-Unis.

 

Articles relatifs à ce sujet :

Les minéraux extraordinaires du MIM, à Beyrouth

Explorer le monde des pierres

Articles les plus lus

Marc Deloche à L'École des Arts Joailliers

« Ce qui m’a sans doute le plus interpellé dans ce tour du monde : la mise en lumière de la préciosité selon les cultures. Chacun décide de ce qui...

Mon itinéraire joaillier aux Puces de Paris Saint-Ouen

Les vitrines joyeuses et indisciplinées du marché aux Puces de Paris Saint Ouen sont remplies de sautoirs, créoles, solitaires, charm’s, camées liés...

Marie Thevenon à L’École des Arts Joailliers

« Léonard Pouy et Isabelle Delahaye, historien d’art et gemmologue, m’ont emmenée dans un voyage en 3D dans l’histoire, le temps et l’espace !...

En Auvergne, la maison de l’Améthyste

Depuis 1975, l’exploitation d’améthyste a cessé en Auvergne mais, il existe encore des filons. J’ai pu en voir un lors d’une ballade à travers champs...

6 raisons d'aller au musée Benaki, à Athènes

A Athènes, ne manquez pas le musée Benaki, gigantesque cabinet de curiosités avec un panorama unique du bijou grec allant de l’Antiquité au 20e...

Les trésors de Stockholm

On n’associe guère la Suède au bijou, le protestantisme luthérien étant source de retenue et de sobriété. Néanmoins, Stockholm recèle des trésors...