31 janvier 2017

Artcurial à Monaco

Retour sur le déroulé de la vente de joaillerie Artcurial à Monaco qui le 19 et 20 janvier a totalisé, 3 741 105 euros. Parmi les bijoux que j’avais choisi de mettre en scène dans le catalogue, la bague Buccellati a réalisé le plus haut prix atteignant 346 300 euros. Le collier égyptien de Suzanne Belperron s’est, lui, envolé à € 80 600 (estimation € 30-40 000) et le bracelet serpent en or à € 24 700 (estimation € 6-8 000).

Articles les plus lus

Renard Bijoux, l’émotion du quotidien

On perçoit dans les bijoux de Véronique Renard l’authenticité, l’émotion liée aux petits riens du quotidien, le travail fait main…

Repossi x Mapplethorpe

Gaia Repossi, directrice artistique de la marque fondée par son père (aujourd’hui propriété de LVMH), a imaginé une collection de bijoux inspirée de...

Diamants de synthèse sur or noir chez DFLY

Philippe Airaud, designer de DFLY, décline le modèle « Oddity » en or noir, les diamants restent sertis dans de l’or jaune. Magnifique.

La chevalière personnalisable de Stamped

Avec Stamped, Magda Benmlih livre une nouvelle belle interprétation de la chevalière personnalisable en 3 semaines.

Van Cleef & Arpels renforce son lien historique avec la danse

Un des bijoux emblématiques du joaillier est le clip-ballerine apparu au début des années 40. Au-delà des créations joaillières et horlogères, Van...

Messages personnels: les acrostiches de Chaumet

En accord avec l’histoire de chacun, Chaumet décline le bracelet acrostiche dont la succession d’initiales de chaque pierre forme un message.