Mon agenda

26 octobre 2022

Aller à Re-Luxury, salon dédié au second hand, imaginé par Fabienne Lupo

Fabienne Lupo (ancienne directrice de la Fondation de la Haute Horlogerie et organisatrice de nombreux SIHH) a imaginé Re-Luxury, salon grand public dédié aux objets second hand. La première édition fait la part belle aux bijoux et aux montres. Avis aux collectionneurs !

 

 

Sandrine Merle. Quand et comment le salon Re-Luxury est-il né ?

Fabienne Lupo. C’est une réponse à l’émergence du second hand, marché encore peu structuré en Europe si l’on compare avec les pays Anglo-Saxons. C’est d’abord un salon commercial accueillant des vendeurs professionnels de bijoux, montres et sacs anciens et vintage. C’est aussi un salon où l’on peut s’initier au marché second hand en échangeant avec des acteurs importants ou en assistant à des talks. À qui peut-on se fier ? Quels sont les outils innovants pour se protéger des faux ? Le certificat est-il imparable ? À quoi sert la blockchain ? N’oublions pas que ce business est principalement réalisé online et qu’il nécessite la confiance.

 

S.M. Quelles sont les marques présentes en joaillerie – horlogerie ?

Fabienne Lupo. Aucune marque de joaillerie n’est là, l’un des secteurs les moins avancés sur ce marché. Pour l’instant, seules deux (Cartier et Van Cleef & Arpels) se sont lancées et de manière très confidentielle. Deux horlogers sont présents. Richard Mille qui a toujours considéré que c’était « le meilleur moyen de soutenir le marché primaire et de tracer ses produits en instaurant une relation de confiance avec les clients ». Et Zenith qui a lancé récemment Icons, collection entièrement dédiée à ses modèles anciens les plus rares.

 

S.M. Vous avez un énorme travail d’évangélisation à faire auprès des joailliers…

Fabienne Lupo. D’ailleurs, ils n’aiment pas le terme « seconde main » : ils préfèrent certified pre-owned ou pre-loved. Mais peu importe… Pour moi, c’est le digital d’il y a 20 ans ! Souvenez-vous, à l’époque ils étaient persuadés que jamais un client ne dépenserait des milliers d’euros online… Aujourd’hui, ce canal représente 20% de leur business et probablement 40 ou 50% demain. C’est le sens de l’histoire, c’est ce qu’attendent les clients. On vend déjà plus de montres de seconde main que de neuves ! Le secteur automobile s’est lancé il y a plus de 30 ans et il s’en porte très bien : 30% du chiffre d’affaires de Porsche vient de la vente d’anciens modèles. D’ailleurs, je compte bien intégrer des voitures dans la seconde édition de Re-Luxury.

 

S.M. De nombreuses plateformes sont au rendez-vous.

Fabienne Lupo. Ces intermédiaires permettent aux particuliers de vendre et d’acheter online des sacs, des bijoux ou des montres de marque. Mais personne ne sait qui se cache derrière… Ils ont donc besoin d’un point de vente physique pour rassurer. Côté joaillerie, il y aura 58 Facettes et Castafiore. 58 Facettes, première plateforme française dédiée au bijou second hand, propose une sélection très riche allant du XIXe siècle à aujourd’hui avec tous les grands noms (Cartier, Pomellato, Dinh Van, Chanel, etc.). Plus récente, Castafiore propose une sélection très pointue réalisée par les deux fondatrices, Charlotte Rey (ex-Cartier) et Anne Borde (venue des ventes aux enchères). En horlogerie, les collectionneurs vont se régaler avec notamment la plateforme Watchbox et sa sélection de montres très rares signées F.P.Journe. Une occasion unique !

 

S.M. Sur cette première édition, la présence du géant eBay créé l’évènement.

Fabienne Lupo. En Europe, ebay n’est pas encore connu pour son offre haut-de-gamme alors qu’aux États-Unis, il vend des objets à plusieurs millions d’euros. Pour se positionner sur ce créneau, il propose donc un espace de vente avec de très belles pièces de joaillerie et d’horlogerie mais aussi des sacs en cuir. eBay vient aussi pour promouvoir son certificat : tout objet de plus de 2 000 euros sera dorénavant certifié par ses experts. La Fondation Origyn, organisation à but non lucratif, dont la mission est d’identifier, d’authentifier et de restituer la propriété des objets de valeur présentera, elle, son certificat basé sur la technologie biométrique, c’est-à-dire intégré à l’objet comme une empreinte digitale. Car le sujet de l’authenticité est bien au cœur de ce business et de cette première édition.

 

S.M. Vous avez imaginé un espace formidable baptisé « La Clinique » pour ne plus mettre au rebut bijoux, sacs et montres abîmés.

Fabienne Lupo. Ces derniers sont souvent jetés faute d’artisans capables de les réparer ou de les transformer. Re-Luxury a donc réuni quelques professionnel comme la joaillière Ninamarina ou le lapidaire Thibault Leclerc. La première peut créer une nouvelle monture pour le solitaire démodé, le second peut améliorer l’éclat d’un saphir égrisé en le retaillant. À Re-Luxury, il n’est pas uniquement question de consommation !

 

Image en bannière (de gauche à droite) : médaille religieuse chez 58 Facettes / collier Lalaounis chez Castafiore x Miller / montre « Serpenti » de Bulgari chez 58 Facettes x Miller / collier Lalaounis chez Castafiore x Miller / croix en micro-mosaïque chez 58 Facettes

 

Re-Luxury du 4 au 7 Novembre 2022 à Genève

 

Related articles :

La blockchain au service du luxe

Crésus, pionnier de la montre pre-owned

Articles les plus lus

Regarder d’un autre œil « Marie-Antoinette et ses enfants », le tableau d’Élisabeth Vigée Le Brun

Un élément important se situe à l’arrière-plan, dans la pénombre : un serre-bijoux (un cabinet servant à ranger entre autres ses joyaux) aux...

Ventes aux enchères, Genève 2023 - Ce qu'il ne faut pas manquer

Les collectionneurs se précipitent aux ventes aux enchères. Vous aussi, n’hésitez pas à vous y rendre. Preview des merveilles à découvrir.

Mon "Parcours Bijoux 2023"

Du 2 au 29 Octobre 2023, Parcours Bijoux (organisée par les bénévoles de l’association D’un Bijou à L’Autre) propose près de 50 expositions,...

Au 9 rue de la Paix, visiter l'exposition « Dans l’intimité de Vever »

Camille et Damien Vever qui ont ressuscité la maison Vever, il y tout juste deux ans, retracent son histoire humaine grâce à 60 bijoux et objets d’art.

Découvrir les bijoux contemporains dans l'exposition "Des cheveux et des poils"

« Étonnamment, le cheveu fascine de nombreux jeunes artistes et designers », explique Denis Bruna le commissaire de l’exposition « Des Cheveux et des...

Les évènements bijoux à ne pas manquer en 2023

En France et à l’étranger : « Sur la route de Samarkande – Merveilles de soie et d’or », « Mucha au-delà de l’Art nouveau », « Nubie :...