Business

06 novembre 2015

Le phénomène Ofée

Ofée est une marque emblématique de la « petite joaillerie », ce nouveau segment de gamme composé de bijoux précieux accessibles et trendy.

« Nos bijoux sont à la frontière entre la fantaisie et le précieux« , expliquent Valérie de Mazières et Anne Scelo, les fondatrices de la marque lancée en 2006. Leurs prix se situent entre 310 € et 5 000 €, la fourchette haute ne représentant que 15% du business. L’esprit mode qui les caractérise se rapproche de celui de la fantaisie tandis que ses matières sont celles utilisées par les joailliers de la place Vendôme.

Officiellement, les joailliers de la place Vendôme n’identifient pas cette marque comme une concurrente sérieuse car elle n’aurait pas d’histoire prestigieuse garante d’excellence. À tort, car la clientèle est de plus en plus sensible et réceptive à cette joaillerie désacralisée qui s’apparente à un accessoire de mode. Quant aux prix, ils sont parfaitement adaptés au pouvoir d’achat d’une clientèle française délaissée. La marque regorge aussi d’idées hyper créatives comme le bar à boucles d’oreilles offrant la possibilité de les acheter à l’unité pour composer une paire personnalisée. Et aujourd’hui, la marque opère une montée en gamme avec des bijoux plus imposants et une communication forte, adoptant tous les codes d’une maison de luxe.

Articles les plus lus

La joaillerie à l’heure du wokisme

D’ici 2025, la Responsabilité Sociétale des Entreprises (sur la préservation de l’environnement, l’engagement sur l’égalité des chances, la...

Diamant de laboratoire : il va falloir compter avec lui !

Diamant de laboratoire contre diamant naturel. Et si les deux pouvaient cohabiter ? C’est ce qui se profile dans les prochaines années.

Marmottine, le bijou idéal pour chaque évènement…

Quel bijou offrir pour une naissance, une communion ou encore la baby shower ? La réponse de Françoise Callin, fondatrice de Marmottine.

« Cartier et les Arts de l’Islam », la Belle Époque des collectionneurs

Au début du XXe siècle, Louis Cartier fait partie d’un petit cercle de collectionneurs d’art de l’Islam avec Gaston Migeon, Henri Vever, etc. ...

La fantaisie de Yacine Challal

Yacine Challal, fondateur de Carré Y, vend ses bijoux dans des distributeurs automatiques et d’anciens kiosques à journaux.

Vever, le renouveau de l'Art nouveau?

Camille et Damien Vever relancent la maison Vever qui fut un acteur majeur de la période Art nouveau.