Dormeuses du début XXe siècle, en perles et diamants

€2 800
  • Expedition 2 à 5 jours ouvrés
  • Paiement sécurisé
Besoin d'un conseil ?
Contactez-nous: shop@thefrenchjewelrypost.com

Infiniment délicates, ces jolies dormeuses du tout début du XXe siècle sont ornées de fleurs précieuses. Au centre, une perle de culture entourée de diamants taille ancienne. Deux éclats, l’un doux et l’autre étincelant, qui se reflètent merveilleusement. À l’arrière, un crochet en or muni d’une attache clipable.

 

Ce système clipable a été, à l’origine, conçu pour que ces boucles d’oreilles soient portées la nuit. Les dormeuses venaient remplacer les pendants de jour volumineux, susceptibles de se casser ou de blesser celle qui les porte. Il s’agissait d’éviter aussi que les trous de perçage ne se rebouchent pendant le sommeil.

 

Or 18K

9 diamants taille ancienne : 0,8 carat sur chaque boucle

Poids total : 3,9 gr

 

Retrait sur rendez-vous à Paris. Livraison possible dans le monde, contactez-nous par email.

 

 

 

My favorites

Gourmette médaille vintage en or

La gourmette se suffit à elle-même mais la mystérieuse médaille, ajoutée on ne sait quand, lui confère un charme supplémentaire.

Collier des années 90, Hervé Van der Straeten

Ce collier en métal doré des années 90 est emblématique du style puissant et sculptural, très raffiné d’Hervé Van Der Straeten.

Broche en topaze impériale et perles fines, XIXe siècle

Cette topaze impériale de plus de 16 carats est d’une couleur particulièrement recherchée : couleur d’or et pêche de vigne (c’est-à-dire...

Broche croissant de lune en diamants, Charles Templier

Sur cette broche ultra poétique en forme de croissant de lune, le poinçon de maître a été partiellement effacé mais il reste encore les initiales CT :...

Broche des années 60 en améthystes et émail, Bvlgari

Cette broche exceptionnelle des années 60 représente la quintessence du style Bvlgari : les formes géométriques et l’association de couleurs saturées.

Collier vintage en métal doré, Jacques Esterel

Ce collier de Jacques Esterel, « Poème Métallique », est découpé en fines lamelles évoquant l’art cinétique.