07 juillet 2017

Le plastique dans l’exposition « Medusa »

Une simple feuille de polyéthylène découpée se transforme en un collier, un bracelet et une bague. « En dissimulant une parure, cet objet instaurait un dialogue entre bijou et art », explique la créatrice Carole Guinard qui l’a créé en 1987, pour la première Biennale du bijou à Paris. « Son design ultra épuré donnait une réponse simple aux questions ambiguës du multiple, de la reproduction à l’infini, de la copie qui n’a pas d’original. » Ce qui reste du stock de 1987 est aujourd’hui vendu 25 euros à la librairie du musée des Arts décoratifs. Un super collector.

  • Carole Guinard - Bijou "Triple" en feuille de polyéthylène prédécoupée, 1987

  • Carole Guinard - Bijou "Triple" en feuille de polyéthylène prédécoupée, 1987

Articles les plus lus

Les pendentifs "Compression" de César chez Artcurial

La prochaine vente Artcurial propose trois « Compression » de César. À partir de 1960, le sculpteur compacte des voitures puis il s’empare de toutes...

« Bijoux, Signes des Temps » à La Reine Margot

Le propriétaire de cette galerie et spécialiste en archéologie, Gilles Cohen, demande parfois à des créateurs contemporains d’imaginer une monture...

Sian Evans x Borgo de Nor

La créatrice anglaise Sian Evans dessine les bijoux de cette marque de robes très féminines. « Le challenge est de les réaliser en seulement quelques...

Les bijoux Sœur

Lancée en 2008, la marque à l’origine destinée aux jeunes filles s’est développée en proposant également des vêtements à leurs mères....

« La collection idéale de Diane Venet » au musée des Arts décoratifs

Cette exposition met en lumière le bijou d’artiste grâce à une collection de référence, celle de l’épouse du sculpteur Bernar Venet. Construite en...

Épingles conceptuelles

Souvent jugée désuète, la broche est paradoxalement prisée par les artistes et les créateurs d’avant-garde. Selon l’un d’entre eux, Benjamin...