22 septembre 2017

Moules-frites dans l’exposition « Medusa »

« En 2014, j’avais envie de travailler autour du bijou couture comme ceux en coquillages de Gabrielle Chanel », explique Ligia Dias. Par association d’idées, la créatrice qui a œuvré aux côtés de Nicolas Ghesquière, Jonathan Anderson ou encore Rei Kawakubo de Comme des Garçons a pensé aux moules de l’artiste belge Marcel Broodthaers puis… aux frites. Au final, est née cette parure en laiton doré entre « figuratif et abstraction car les frites rectangulaires m’évoquent une compression de César ». Les dernières pièces de cette collection, des collectors, sont vendues à la librairie du musée d’Art moderne le temps de l’exposition « Medusa ».

  • Lors du vernissage de l'exposition "Medusa", Ligia Dias avec Natacha Ramsay-Levi © Géraldine Bruneel

  • Ligia Dias - Parure "Moules-Frites"

Articles les plus lus

Les pendentifs "Compression" de César chez Artcurial

La prochaine vente Artcurial propose trois « Compression » de César. À partir de 1960, le sculpteur compacte des voitures puis il s’empare de toutes...

« Bijoux, Signes des Temps » à La Reine Margot

Le propriétaire de cette galerie et spécialiste en archéologie, Gilles Cohen, demande parfois à des créateurs contemporains d’imaginer une monture...

Sian Evans x Borgo de Nor

La créatrice anglaise Sian Evans dessine les bijoux de cette marque de robes très féminines. « Le challenge est de les réaliser en seulement quelques...

Les bijoux Sœur

Lancée en 2008, la marque à l’origine destinée aux jeunes filles s’est développée en proposant également des vêtements à leurs mères....

« La collection idéale de Diane Venet » au musée des Arts décoratifs

Cette exposition met en lumière le bijou d’artiste grâce à une collection de référence, celle de l’épouse du sculpteur Bernar Venet. Construite en...

Épingles conceptuelles

Souvent jugée désuète, la broche est paradoxalement prisée par les artistes et les créateurs d’avant-garde. Selon l’un d’entre eux, Benjamin...