22 septembre 2017

Moules-frites dans l’exposition « Medusa »

« En 2014, j’avais envie de travailler autour du bijou couture comme ceux en coquillages de Gabrielle Chanel », explique Ligia Dias. Par association d’idées, la créatrice qui a œuvré aux côtés de Nicolas Ghesquière, Jonathan Anderson ou encore Rei Kawakubo de Comme des Garçons a pensé aux moules de l’artiste belge Marcel Broodthaers puis… aux frites. Au final, est née cette parure en laiton doré entre « figuratif et abstraction car les frites rectangulaires m’évoquent une compression de César ». Les dernières pièces de cette collection, des collectors, sont vendues à la librairie du musée d’Art moderne le temps de l’exposition « Medusa ».

  • Lors du vernissage de l'exposition "Medusa", Ligia Dias avec Natacha Ramsay-Levi © Géraldine Bruneel

  • Ligia Dias - Parure "Moules-Frites"

Articles les plus lus

15 bijoux d’artistes

Porté par le succès de l’art contemporain, le bijou d’artiste a la cote. De Ron Arad à Louise Bourgeois en passant par Arman, Cocteau ou Ben,...

You say potato…

Esther de Beaucé, éditrice de bijoux d’artistes, consacre pour la première fois une exposition personnelle à Jacqueline de Jong, peintre...

20

Selon Frost & Sullivan, la production mondiale de diamants de synthèse devrait passer à 2 millions en 2018 et à 20 millions en 2026. Alors qu’elle...

Christopher Thompson Royds au V&A Museum

Le collier de ce jeune designer anglais vient d’entrer dans l’une des plus prestigieuses collections, celle de la galerie des bijoux du musée...

Brilliant woman chez Stubbs & Wootton

Faut-il investir dans le diamant ? Combien vaut aujourd’hui le carat d’un VVS1 selon Rapaport ? Oubliez ces questions préoccupantes en achetant le...

Cinq joailliers à la Biennale 2017

Les maisons de la place Vendôme ont déserté pour la deuxième année consécutive… À la satisfaction de certaines galeries et de quelques marchands...