03 août 2017

« La Lechuga » au Louvre

Il s’agit d’une occasion unique d’admirer ce chef-d’œuvre colombien, l’ostensoir de l’église San Ignacio de Bogotá. Réalisé entre 1700 et 1704 par des orfèvres espagnols, il est orné de 1485 émeraudes de Muzo réputées être les plus belles, les plus pures et les plus grosses. Ces pierres rendirent fous les conquistadors espagnols qui pendant des années, déclenchèrent de sanglantes répressions chez les Indiens pour obtenir la localisation des mines, perdues dans l’épaisse et inhospitalière végétation de la cordillère des Andes.

Du 19 septembre au 15 janvier dans le cadre de l’année France-Colombie.

Articles les plus lus

JAR à la galerie des Bijoux du Musée des Arts Décoratifs

A lui seul, le bracelet du joaillier américain JAR (acronyme de Joël Arthur Rosenthal) mérite une visite à la galerie des Bijoux. Il est rare de pouvoir...

Une bague Gérard Sandoz acquise par le Musée des Arts Décoratifs

Grâce au mécénat de l’Ecole Van Cleef & Arpels, le Musée des Arts Décoratifs vient d’acquérir une bague de Gérard Sandoz de 1928. Cette...

10 bagues en diamants pas comme les autres à la galerie Elsa Vanier

Fiançailles, anniversaire de mariage, naissance… Ces évènements sont traditionnellement associés à la bague en diamants. La galerie Elsa Vanier,...

De Beers, diamant synthétique vs naturel

Le groupe De Beers vient d’annoncer le lancement pour l’automne 2018 de Lightbox, marque de bijoux en diamants synthétiques à partir de €800 le...

Le "Nude Alphabet" de Bjørg

Plus qu’à la faune et à la flore, certains créateurs contemporains s’intéressent au corps. La norvégienne Bjørg Nordli-Mathisen s’inspire de...

MAD x TFJP, l'atelier mère-fille

The French Jewelry Post n’est pas seulement un site d’information : j’organise également des évènements, des visites privées, des rencontres… Dans...