19 septembre 2017

Christopher Thompson Royds au V&A Museum

Le collier de ce jeune designer anglais vient d’entrer dans l’une des plus prestigieuses collections, celle de la galerie des bijoux du musée londonien. Composée de quelque 3 500 pièces allant du Moyen Âge à aujourd’hui, elle comprend les diamants de Catherine II de Russie, la parure en émeraudes de Joséphine de Beauharnais, le bandeau « Tutti Frutti » de lady Mountbatten ou encore une couronne de mariage norvégienne du XVIIe siècle. N’entre pas au musée, n’importe quel bijou… Il doit représenter une écriture, une époque ou une prouesse technique comme celle-ci consistant en des tiges et fleurs découpées dans de fines feuilles d’or reliées entre elles par des fils également en or. Il se pare alors d’une aura qui va bien au-delà : il s’inscrit dans le panorama de l’histoire.

Articles les plus lus

Les pendentifs "Compression" de César chez Artcurial

La prochaine vente Artcurial propose trois « Compression » de César. À partir de 1960, le sculpteur compacte des voitures puis il s’empare de toutes...

« Bijoux, Signes des Temps » à La Reine Margot

Le propriétaire de cette galerie et spécialiste en archéologie, Gilles Cohen, demande parfois à des créateurs contemporains d’imaginer une monture...

Sian Evans x Borgo de Nor

La créatrice anglaise Sian Evans dessine les bijoux de cette marque de robes très féminines. « Le challenge est de les réaliser en seulement quelques...

Les bijoux Sœur

Lancée en 2008, la marque à l’origine destinée aux jeunes filles s’est développée en proposant également des vêtements à leurs mères....

« La collection idéale de Diane Venet » au musée des Arts décoratifs

Cette exposition met en lumière le bijou d’artiste grâce à une collection de référence, celle de l’épouse du sculpteur Bernar Venet. Construite en...

Épingles conceptuelles

Souvent jugée désuète, la broche est paradoxalement prisée par les artistes et les créateurs d’avant-garde. Selon l’un d’entre eux, Benjamin...